« Faut-il interdire la vaporisation au laser et l’électrocoagulation de l’endométriose? » Le Dr David Redwine critique la chirurgie d’ablation

Depuis 2011, j’ai publié une dizaine de traductions de textes du chirurgien états-unien Dr David Redwine, avec sa permission (catégorie « endométriose« ). D’autres sont dans les tiroirs. Ils abordent les informations indispensables sur l’endométriose. Les originaux ainsi que beaucoup d’autres écrits sont sur son site Endopaedia. Ce texte détaille une dimension essentielle : l’inefficacité et les risques des différentes techniques (avec divers instruments) de chirurgie d’ablation. Outre l’électrocoagulation, il parle du laser, mais le raisonnement s’applique à tous les instruments, par exemple à l’ablation par chirurgie à l’énergie plasma au gaz argon.

Partant de la mülleriose, des restes embryonnaires, des incohérences théoriques et de l’inefficacité des traitements basés sur les fausses théories, David Redwine a tout remis en cause et passé sa vie au service de cette cause. En 1987, il écrivait déjà que l’endométriose devrait s’appeler mülleriose (Mülleriosis Instead of Endometriosis), puisqu’elle est l’une des anomalies congénitales rassemblées sous ce terme. Référence aux canaux de Müller: les voies de différenciation et de migration des cellules dans l’organogenèse du fœtus. « Mülleriose : la seule théorie cohérente de l’origine de l’endométriose », titrait-il dans l’article historique de 1988, traduit sur cette page.

Le traitement proposé découle directement de la façon de chaque médecin de concevoir la cause et l’histoire naturelle de l’endométriose.

Continuer la lecture de « Faut-il interdire la vaporisation au laser et l’électrocoagulation de l’endométriose? » Le Dr David Redwine critique la chirurgie d’ablation

« Mülleriose: la seule théorie cohérente de l’origine de l’endométriose », par le Dr David Redwine

En 1987, le Dr David Redwine réagissait à une étude par une lettre appelée « Mülleriose plutôt qu’endométriose » (Mülleriosis Instead of Endometriosis. Am J Obstet Gynecol. 1987 Mar;156(3):761). Dans la longue série de traductions depuis 2011, voici la version française du texte de 1988 du Dr David Redwine qui a fait date dans l’histoire: « Mülleriose: la seule théorie cohérente de l’origine de l’endométriose ». 

La mülleriose comme cause de l’endométriose, les conséquences de ce changement complet de paradigme et les découvertes (par autopsie de fœtus et de nourrissons féminins) seront complétés par plusieurs autres spécialistes, dont le Dr Ronald Elmer Batt, à partir de sa découverte en 1985 d’une forme particulière d’endométriose dans des poches péritonéales. Et surtout par les recherches du Pr Pietro Signorile. Celui-ci a pratiqué lui aussi des autopsies, sur une série de 101 foetus féminins, et confirmé entre 2009 et 2012 les découvertes et conceptions du Dr David Redwine.

Continuer la lecture de « Mülleriose: la seule théorie cohérente de l’origine de l’endométriose », par le Dr David Redwine

« Le système immunitaire et l’endométriose ». Le dogme de la défaillance immunitaire réfuté par le Dr David Redwine

Après des années de vulgarisation, en 2011, j’ai traduit et publié deux textes écrits par le Dr David Redwine, dont l’incontournable et synthétique « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne ».

Lisez aussi les traductions, postées récemment, de travaux dans lesquels le Dr David Redwine déconstruit point par point tous les dogmes, à commencer par la théorie de Sampson sur la cause de l’endométriose. C’est le dogme fondateur de l’évangile de l’endométriose chronicisée, car justifiant des stéréotypes tels que maladie féminine, liée aux règles, incurable et chronique puisque recommençant chaque mois avec les règles… Et si l’endomètre reflué s’implante, ce serait à cause d’une défaillance immunitaire locale et même systémique. Réfuter ces allégations (ayant elles aussi des conséquences sur la prise en charge) est l’objet du texte du Dr David Redwine posté après mon introduction : « Le système immunitaire et l’endométriose ».

D’autres textes récemment publiés en traduction française expliquent la cause de l’endométriose, par les anomalies congénitales (restes embryonnaires) relevant de la mülleriose. Puis il y a les textes abordant en détail la suite logique de cette compréhension scientifique de l’endométriose : le traitement possible par une certaine technique chirurgicale d’exérèse; textes prouvant l’inefficacité des traitements hormonaux et d’autres techniques chirurgicales. Tous ces écrits indispensables sont accessibles en descendant sur cette page (catégorie « endométriose »).

Continuer la lecture de « Le système immunitaire et l’endométriose ». Le dogme de la défaillance immunitaire réfuté par le Dr David Redwine

« Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose », par le Dr David Redwine

Dans la catégorie « endométriose » vous pourrez lire les versions françaises de textes du Dr David Redwine, publiées avec sa permission : les traductions de 2011 (dont l’incontournable « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne »), puis celles postées récemment qui critiquent la théorie du reflux menstruel, définissent les anomalies congénitales relevant de la mülleriose et de la métaplasie embryonnaire comme causes de l’endométriose. Sans oublier les textes critiquant d’autres dogmes tels que la défaillance du système immunitaire. La suite de la démolition des dogmes fondateurs du cercle vicieux de pseudo-traitements médicaux et chirurgicaux inadaptés et inefficaces consiste logiquement à tirer les conséquences pratiques cliniques de la redéfinition scientifique de l’endométriose. La conséquence la plus importante étant de traiter la maladie, et non pas les symptômes, selon le seul traitement cohérent avec la science et efficace: l’exérèse radicale conservant les organes, validée par l’examen anatomopathologique des pièces opératoires.

Je traduis ici deux textes et un fragment d’un troisième, écrits par le Dr David Redwine, en laissant de côté seulement les aspects du système de santé états-uniens différents de celui français. Le premier s’intitule « Pourquoi la chirurgie de l’endométriose est-elle si difficile ? » (Why is endometriosis surgery so challenging?, sur le site Endopaedia qui rassemble les conceptions de David Redwine en libre accès). Le deuxième s’intitule « Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose ». L’original en anglais se trouve sur cette page d’Endopaedia : Embracing the challenge of complete excision surgery, the gold standard of endometriosis treatment.

Continuer la lecture de « Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose », par le Dr David Redwine

« Traitement de l’endométriose : pour une meilleure approche ». Texte du Dr David Redwine sur la chirurgie d’exérèse

Dans la catégorie « endométriose » du blog Pharmacritique, je traduis et publie des textes du Dr David Redwine depuis 2011. Avec son aimable permission. Je fais connaître ses conceptions depuis le début de mes activités, en 2002-2003, et n’ai jamais diffusé les diverses mystifications omniprésentes. Jamais alimenté l’industrie de l’endométriose, non plus. Sur ce sujet comme sur les autres traités sur Pharmacritique, j’ai toujours appliqué mes impératifs: apporter l’information en français aussi, la donner en libre accès, donner des outils de compréhension pour l’empowerment et le choix éclairé de chacun. Mais aussi mener des campagnes contre les positions théoriques des organisations et leaders d’opinion et leurs pratiques préjudiciables pour les malades.

Après mon coup de gueule en guise d’introduction, vous trouverez la traduction d’un autre texte du Dr David Redwine, intitulé « Traitement de l’endométriose: pour une meilleure approche ».

Ce chirurgien états-unien de réputation internationale, que je présente en détail dans plusieurs textes, est aussi un pionnier de la description correcte de l’endométriose, particulièrement sur les formes dites « atypiques » qui sont pourtant majoritaires. Faute de connaissances, les chirurgiens ne les identifient pas comme étant de l’endométriose; ils les laissent donc en place, ce qui explique une bonne partie des douleurs.

Continuer la lecture de « Traitement de l’endométriose : pour une meilleure approche ». Texte du Dr David Redwine sur la chirurgie d’exérèse

Cause de l’endométriose: anomalies congénitales relevant de la mülleriose et métaplasie embryonnaire, explique le Dr David Redwine

En 2011, j’ai traduit et publié le texte « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne », incontournable car le Dr David REDWINE y aborde de façon accessible et synthétique les dimensions essentielles de l’endométriose, dont la cause par mülleriose.

Sur cette page, après la présentation du parcours et du travail du Dr David REDWINE figurant sur son excellent site Endopaedia, j’ai traduit deux textes dans lesquels il démonte systématiquement toutes les dimensions et implications de la théorie de Sampson, la façon dont celle-ci est instrumentalisée ainsi que les conséquences désastreuses pour les malades. Elles sont prises dans un cercle vicieux de pseudo-traitements médicaux -> chirurgies inadaptées et incomplètes (ablation, exérèse partielle genre shaving laissant persister l’endométriose dans 89% des cas, selon les études du Pr Horace Roman lui-même) ; chirurgies pratiquées par des chirurgiens non formés utilisant des instruments inadaptés, sur des patientes sous Decapeptyl ou Enantone -> et les résultats de ces chirurgies forcément incomplètes seront occultés par ces cache-misère que sont les stratégies de médicamentation continue. La chronicisation et l’ouverture à toutes les pratiques d’endobusiness sont vendues comme une sorte de reconnaissance grâce à des formules telles que « prise en charge multidisciplinaire à vie »…

Le texte « Puisque la théorie de Sampson ne marche pas, qu’est-ce qui cause l’endométriose ? » est une suite logique. Le Dr David Redwine y explique la cause de l’endométriose en termes accessibles, critique les traitements médicaux et chirurgicaux inadaptés et aborde les conséquences du changement de paradigme selon le seul objectif qui compte, au final : le traitement efficace par exérèse radicale conservant les organes.

Continuer la lecture de Cause de l’endométriose: anomalies congénitales relevant de la mülleriose et métaplasie embryonnaire, explique le Dr David Redwine

Non, l’endométriose n’est pas une maladie de règles à l’envers ! Le Dr David Redwine démonte le cercle vicieux de pseudo-traitements

Avec l’aimable permission du Dr David REDWINE, j’ai déjà traduit et publié deux textes en 2011 : l’un contre la psychologisation et l’autre, très synthétique et que tout le monde devrait lire, intitulé « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne ». Voici la traduction française de trois textes accessibles sur son site plein d’informations: Endopaedia.

La présentation du parcours du Dr David Redwine (plus détaillée dans d’autres articles), est suivie de deux textes critiquant la désinformation dans laquelle nous sommes maintenus quant à la cause de l’endométriose, qui serait le reflux menstruel tel qu’il a été théorisé par le Dr John Sampson en 1926.

Mise à jour du 10 juin : j’ai posté d’autres traductions de textes du Dr David Redwine, sur la cause réelle de l’endométriose, par mülleriose / restes embryonnaires et métaplasie coelomique, sur le système immunitaire et l’endométriose, sur divers autres dogmes courants. Puis les textes sur l’exérèse radicale conservant les organes, mais aussi sur la vaporisation et d’autres moyens peu efficaces largement utilisés de nos jours.

Continuer la lecture de Non, l’endométriose n’est pas une maladie de règles à l’envers ! Le Dr David Redwine démonte le cercle vicieux de pseudo-traitements

Androgènes et autres traitements hormonaux de l’endométriose : risque augmenté de cancer de l’ovaire

Réponse à des questions sur des posts promouvant la testostérone et autres androgènes en endométriose et retour sur le rôle des traitements hormonaux dans la transformation de l’endométriose en cancer, notamment ovarien.

En juillet 2007, je donnais l’alerte sur les constats d’une multiplication par 3,2 du risque que les femmes souffrant d’endométriose traitées par des androgènes (testostérone, Danazol, Androcur…) développent un cancer épithélial de l’ovaire. L’étude suédoise citée dans l’une de mes lettres évoque aussi une légère augmentation du risque de 1.4 sous traitement de l’endométriose par Enantone / Lupron et par Synarel, les deux agonistes GnRH étudiées.

Je reviens sur le lien entre (traitements de l’) endométriose et cancers, dans une mise à jour postée après la lettre et donnant des références. Et si l’on rajoute le risque, connu pour Androcur et d’autres, de provoquer ou d’accéler la croissance de méningiomes, les risques hépatiques, neurologiques, psychiatriques, endocriniens…

N’est-il pas plus logique d’écarter tous les médicaments à l’efficacité jamais prouvée et ayant tant d’effets indésirables (cf. chapitres 1, 3 et 13 de mon livre ouvert, etc.), y compris des effets contre-productifs sur la chirurgie ? Les écarter et traiter l’endométriose par chirurgie d’exérèse radicale conservant les organes, sans médicaments et faite en respectant toutes les conditions maximisant le succès ?

Continuer la lecture de Androgènes et autres traitements hormonaux de l’endométriose : risque augmenté de cancer de l’ovaire

Mon alerte officielle de 2007 sur les pratiques françaises délétères et les effets indésirables des médicaments traitant endométriose, fibromes, puberté précoce, cancers, infertilité…

Les textes sur l’endométriose sont accessibles par la liste des catégories (colonne de droite ou bas de page, en descendant sur cette page).

Je me suis formée depuis la fin des années 90 sur l’endométriose ; devenue invalide à cause d’Enantone et avec un parcours très proche de celui de toute femme ayant une endométriose sévère non diagnostiquée puis subissant beaucoup d’interventions, y compris de la chirurgie lourde; ayant trouvé beaucoup d’informations indispensables à l’étranger (par mes recherches et en travaillant depuis le début des années 2000 avec des personnes et organisations de sept pays), j’ai décidé d’apporter toutes ces informations en France aussi, d’en parler partout, en libre accès.

Sur l’endométriose vue dans toutes ses dimensions mais aussi sur les effets indésirables des médicaments à l’efficacité jamais prouvée mais largement prescrits car promus au moyen de fraudes, lobbying et conflits d’intérêts, aussi dans d’autres maladies. Cela est devenu mon principal combat, avec l’essai de donner des outils de compréhension et connaissance sur toutes les tares du système de santé. La liste de catégories donne une idée des sujets abordés dans les 800 articles (et continués parfois dans les commentaires).

Après une exposition de l’absence totale d’information au début des années 2000 et l’évocation rapide de mon engagement, je reprends l’une des longues lettres détaillées par lesquelles j’ai été lanceur d’alerte auprès des autorités sanitaires. J’évoque brièvement les résultats obtenus et la façon dont ces alertes ont été (mal) reprises.

Continuer la lecture de Mon alerte officielle de 2007 sur les pratiques françaises délétères et les effets indésirables des médicaments traitant endométriose, fibromes, puberté précoce, cancers, infertilité…

Business de l’endométriose chronicisée, à l’instar de l’industrie du cancer. Yellow-washing médico-industriel, psychanalytique, naturopathique, communicationnel…

Paru le 1er décembre 2008 sur l’ancien blog Pharmacritique. Mis à jour plusieurs fois, jusqu’à l’été 2017.

C’est d’endométriose qu’il est question, selon mes approches habituelles, que l’actualité ne fait que confirmer. Les détails viennent après avoir montré comment l’histoire se répète, puisque les trois principales composantes de l’industrie qui marchandise les femmes, leur santé et leurs maladies se mobilisent pour étendre leur marché à l’endométriose, chronicisée et marchandisée, comme elles l’ont fait autour du dépistage organisé du cancer du sein. L’analogie est très importante, parce que c’est grâce aux erreurs passées que l’on apprend. Et, 30 ans après la mise en place du dépistage organisé, les voix critiques commencent à peine à se faire entendre. Les victimes du business de l’endométriose sont et seront beaucoup plus nombreuses encore.

Continuer la lecture de Business de l’endométriose chronicisée, à l’instar de l’industrie du cancer. Yellow-washing médico-industriel, psychanalytique, naturopathique, communicationnel…

Endométriose, traitements, psychanalyse et hystérie : débat Dr Jean Belaisch – Elena Pasca

La polémique entre le Dr Jean Belaisch et moi a eu lieu en partie dans les commentaires de cet article, paru sur l’ancien blog Pharmacritique le 17 juillet 2011: « Endométriose : campagne contre la psychologisation, le traitement médicamenteux empirique et la chronicisation. Texte du Dr David Redwine sur les tortures psychologiques infligées aux femmes ».

Ce texte est une suite de mon opposition, depuis 2003, aux pratiques thérapeutiques chronicisantes et aux propos sexistes, misogynes et gynophobes dans la médecine française, sous influence surtout de la religion et de son avatar d’apparence laïque et progressiste, pour mieux soumettre les femmes : la psychanalyse. Ces aspects sont abordés à nouveau et sur plusieurs dizaines de pages dans le chapitre dédié de mon livre en libre accès sur l’endométriose, mis à jour jusqu’en février 2018.

La controverse entre le Dr Jean Belaisch et moi porte au départ sur la psychologisation, puis sur l’ensemble des traitements de l’endométriose, évoqués en détail, références à l’appui, dans les échanges qui ont eu lieu en juillet et août 2011 et qui sont toujours d’actualité. Les échanges ont continué bien au-delà. Le Dr Jean Belaisch, dont l’influence et les moyens d’action ont été fortement impactés par mes critiques, est allé jusqu’à m’appeler chez moi pour se plaindre et tenter de me faire changer d’avis. J’en parlerai ailleurs. Une fois que son influence a été contrecarrée, même EndoFrance a fini par retirer, en 2012 (!) les textes écrits par Jean Belaisch, seul ou avec son gendre, le Dr Jean-Pierre Allart, et effacer son nom du site.

Continuer la lecture de Endométriose, traitements, psychanalyse et hystérie : débat Dr Jean Belaisch – Elena Pasca

Le livre de Anne Steiger « Une araignée dans le ventre » reprend de façon erronée mon travail sur l’endométriose. Deux parcours et combats différents, voire opposés

Ce texte est un copier / coller (par transfert automatique) de celui publié le 9 mars 2018 sur l’ancien blog Pharmacritique, hébergé par 20 minutes jusqu’au 31 décembre 2019.

La justice aura à se prononcer sur la façon dont Anne Steiger s’est servie de mon travail écrit, la plupart du temps sans me citer, ainsi de tout ce que je lui ai expliqué de vive voix, évoquant tous les sujets qu’elle a ensuite transposés, avec un résultat stupéfiant d’erreurs partout, dans le livre « Une araignée dans le ventre. Mon combat contre l’endométriose ». Livre relu par Marie-Rose Galès et Amandine Magnard et publié, sans relecture scientifique ni vérification des sources, par Émilie Barian des Éditions Autrement. Malgré mes mises en garde.

A part les témoignages, le livre de Anne Steiger est une sorte de version vulgarisée de mon travail, mais erronée au point qu’il soit difficile de trouver des paragraphes corrects.

Anne Steiger utilise, la plupart du temps oubliant de me citer comme source, mes analyses originales, mes choix, l’ordre logique des dimensions à aborder d’une façon qui m’est propre, beaucoup de mes références (telles que revues par moi)… C’est à l’opposé de tout ce qu’elle croyait et affirmait auparavant.

Lors du deuxième RV, en juin 2017, elle reconnaissait à nouveau son ignorance en matière de santé : « de toutes façons, je ne comprends rien à tout ça »; ce qui était évident dans ses remarques et questions.

Continuer la lecture de Le livre de Anne Steiger « Une araignée dans le ventre » reprend de façon erronée mon travail sur l’endométriose. Deux parcours et combats différents, voire opposés

« Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne » par le Dr David Redwine. En finir avec les préjugés de maladie des règles, chronique, incurable et à médicamenter

En juillet 2011, j’ai posté sur cette page la traduction d’un texte du Dr David Redwine que tout le monde devrait lire: Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne. Précédé par un exposé détaillé de mon approche de l’industrie de l’endométriose, évoquant quelques-unes de mes batailles depuis le début des années 2000. N’en déplaise à ceux qui s’érigent en lanceur d’alerte, en France, il n’y avait alors que EndoFrance et moi, et nous étions sur des positions divergentes.

Ici, je reposte la traduction du texte du Dr David Redwine, après une première partie dans laquelle j’actualise mes approches.

Tous ces points sont abordés en détail dans mon livre en libre accès, paru en novembre 2016 et mis à jour jusqu’à la mi-février 2018. C’est le fruit de mes enquêtes et batailles depuis près de 15 ans. Mon travail part des aspects techniques abordés par le Dr David Redwine, mais pour aller bien au-delà. J’apporte une approche originale et globale sur le business de l’endométriose et sa chronicisation, ainsi que des analyses de détail de ses stratégies, ses discours, ses acteurs et moyens de diffusion et d’influence. Côté médico-pharmaceutique, naturo-holistique, psychanalytique, etc. Sans oublier les traitements et leurs effets indésirables, objet de l’association de victimes AVEAG que j’ai fondée en 2006 et pour laquelle j’ai fait un autre blog.

Continuer la lecture de « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne » par le Dr David Redwine. En finir avec les préjugés de maladie des règles, chronique, incurable et à médicamenter

Opérer l’endométriose sous médicaments: échec garanti. Contre-productif, néfaste pour les ovaires et la fertilité, avec des effets indésirables systémiques…

NdR: l’industrie de l’endométriose est une opportunité pour beaucoup… Ce texte a été publié le 17 mars 2017, puis retiré pendant une semaine parce que la naturopathe Chris Martin (« Nana -turopathe ») a tenté d’obtenir la censure de ce texte et de mon livre en libre accès; en plus d’une campagne d’injures, dénigrement, attaques personnelles, calomnies, etc. Les avocats de Anne Steiger ont utilisé menaces (y compris de me traîner en justice), agressivité, insinuations… pour que j’efface tous les textes. Or ils sont toujours là. J’expliquerai tout un jour.

Ce texte devrait être lu par tout le monde, de même que mon livre en libre accès, car il réfute bon nombre de dogmes et idées reçues sur l’endométriose et ses traitements ; il explique la chirurgie d’exérèse, l’intérêt et l’efficacité de diverses techniques et instruments de chirurgie de l’endométriose; l’utilité, l’efficacité et les effets indésirables des diverses classes de médicaments utilisées, expliquant aussi l’impact des conflits d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique et les fabricants de dispositifs médicaux (produits anti-adhérences, etc.); j’y évoque les pratiques, les biais et les conflits d’intérêt des naturopathes, coachs et autres praticiens du complexe naturo-psycho-holistique. Je donne des exemples de désinformation venue d’associations, de stars et d’influenceurs, etc. Et il y a aussi des conseils pratiques et des outils pour apprendre à résister à la manipulation et à la persuasion, donc à déjouer les stratégies de désinformation et de communication d’influence, quelle que soit la source.

Continuer la lecture de Opérer l’endométriose sous médicaments: échec garanti. Contre-productif, néfaste pour les ovaires et la fertilité, avec des effets indésirables systémiques…

Livre ouvert sur l’endométriose et le traitement par exérèse efficace mais pas rentable. Enquête sur le business de la chronicisation, désinformation, médicamentation à vie, naturopathie, psychologisation, misogynie, associations…

Voir aussi le blog de l’association AVEAG Victimes Enantone, Decapeptyl et autres agonistes GnRH, que j’ai fondée en 2006, ainsi que les textes de la catégorie « endométriose », ceux parus sur les listes et autres supports de mes alertes et enquêtes sur l’endométriose et son business depuis près de 15 ans.

Dernière mise à jour en février 2018. Le texte fait environ 200 pages, en 13 chapitres et avec environ 250 références. Le format blog ne permet pas la pagination habituelle, mais il y a un bouton « recherche ».

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1/ Éléments de la campagne médiatico-industrielle pour entériner la régression thérapeutique qui sera officialisée par la Haute Autorité de Santé

2/ Ablation versus exérèse. Formes d’exérèse et efficacité. L’approche de Horace Roman et du G4 devient norme. Elle minimise les chances de succès de la chirurgie, maximise ses risques et les effets indésirables des médicaments à l’efficacité non prouvée

Continuer la lecture de Livre ouvert sur l’endométriose et le traitement par exérèse efficace mais pas rentable. Enquête sur le business de la chronicisation, désinformation, médicamentation à vie, naturopathie, psychologisation, misogynie, associations…

Endométriose chronicisée et dépistage du cancer du sein par mammographie: constructions sociales érigées en science. Business par yellow-washing et pink-washing

En 2008, lorsque j’ai posté quelques petits articles critiques sur les dépistages réguliers du cancer de la prostate par dosage du PSA et du cancer du sein par mammographies régulières, il n’y avait pas grand monde à en parler en public, références à l’appui, à l’intention de tout le monde, et d’abord des femmes et des hommes concernés.

Continuer la lecture de Endométriose chronicisée et dépistage du cancer du sein par mammographie: constructions sociales érigées en science. Business par yellow-washing et pink-washing

Redéfinir l’endométriose et son traitement par exérèse, contre le business et la psychologisation, avec le Dr David Redwine

Texte détaillé en deux parties : 1. mon exposé de l’industrie de l’endométriose chronicisée, des batailles et du contexte français, suivie par 2. la traduction intégrale du texte incontournable du Dr David Redwine, « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne ». Une mise à jour a été faite en décembre 2016 pour actualiser mon exposé.

Tous les textes de la catégorie « endométriose » sont accessibles en descendant sur cette page.

Continuer la lecture de Redéfinir l’endométriose et son traitement par exérèse, contre le business et la psychologisation, avec le Dr David Redwine

L’exérèse radicale sans médicaments, seul traitement efficace de l’endométriose, occulté par le business. Propos du Dr Harry Reich

Article mis à jour le 3 juillet 2017.

Après un rappel des conceptions majeures que le Dr Harry Reich partage ainsi que de leurs conséquences thérapeutiques contrastant avec les pratiques actuelles, je rends compte en détail d’un échange filmé entre les Drs Harry Reich et Paul Indmann. Exérèse radicale conservant les organes et sans médicaments. D’autant que « Enantone, c’est zéro ». Les médicaments n’ont aucune efficacité en endométriose.

Mise à jour sur la désinformation et ses conséquences : Outre cet article, il faut lire mon livre en libre accès paru fin 2016 et complété jusqu’en février 2018 ainsi que les articles donnés en lien à partir de lui. 

Continuer la lecture de L’exérèse radicale sans médicaments, seul traitement efficace de l’endométriose, occulté par le business. Propos du Dr Harry Reich

Endométriose: campagne contre la psychologisation, le traitement médicamenteux empirique et la chronicisation. Texte du Dr David B. Redwine sur les tortures psychologiques infligées aux malades

Mise à jour du 12 janvier 2017: Les articles sur l’endométriose sont accessibles à partir de la catégorie « endométriose ». Le texte le plus important est mon livre en libre accès, de 2016/2017, qui aborde toutes les dimensions de l’endométriose et de l’industrie induite par la marchandisation et chronicisation : cause, traitements (formes d’exérèse radicale ou conservatrice, ablation, médicaments inutiles, inefficaces et risqués…), naturopathie, coachings, psychologisation et psychanalysation, rôle des associations et des leaders d’opinion dans le marketing et la chronicisation, effets contre-productifs des médicaments sur la chirurgie, effets indésirables des médicaments (y compris sur la fertilité), pratiques et usages dans d’autres pays, neuropelvéologie et techniques de traitement qui préservent les nerfs, préconisations des experts internationaux tels que David Redwine, Marc Possover, Tamer Seckin, etc.

Continuer la lecture de Endométriose: campagne contre la psychologisation, le traitement médicamenteux empirique et la chronicisation. Texte du Dr David B. Redwine sur les tortures psychologiques infligées aux malades

Surdiagnostic des cancers: entre dépistage obligatoire en Pologne et surdépistage en France. L’hormonothérapie lucrative par Enantone

J’ai déjà évoqué dans ces pages la surmédicalisation – cette médicalisation infinie de la vie dont parlait Foucault en tant que forme de dépistage cancers Turcotte Welch.jpgbiopouvoir et moyen de contrôle social, en abordant certaines de ses formes, dont l’abus de prévention. Et les techniques de communication d’influence et de désinformation qui vont avec, rappelées dans ce texte.

Le surdépistage des cancers en est une facette particulièrement grave, compte tenu des conséquences extrêmes qu’elle peut induire (procédures inutiles et risquées, médicamentation très lourde qui peut être mortelle (un analogue agoniste GnRH (Enantone/Eligard/ Viadur, Décapeptyl, Zoladex…) chez un homme de plus de 70 ans ayant des facteurs de risque cardiovasculaires risque beaucoup plus de le tuer qu’un cancer de la prostate – avant ou après lui avoir rendue la vie très pénible).

Continuer la lecture de Surdiagnostic des cancers: entre dépistage obligatoire en Pologne et surdépistage en France. L’hormonothérapie lucrative par Enantone