« Le système immunitaire et l’endométriose ». Le dogme de la défaillance immunitaire réfuté par le Dr David Redwine

Après des années de vulgarisation, en 2011, j’ai traduit et publié deux textes écrits par le Dr David Redwine, dont l’incontournable et synthétique « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne ».

Lisez aussi les traductions, postées récemment, de travaux dans lesquels le Dr David Redwine déconstruit point par point tous les dogmes, à commencer par la théorie de Sampson sur la cause de l’endométriose. C’est le dogme fondateur de l’évangile de l’endométriose chronicisée, car justifiant des stéréotypes tels que maladie féminine, liée aux règles, incurable et chronique puisque recommençant chaque mois avec les règles… Et si l’endomètre reflué s’implante, ce serait à cause d’une défaillance immunitaire locale et même systémique. Réfuter ces allégations (ayant elles aussi des conséquences sur la prise en charge) est l’objet du texte du Dr David Redwine posté après mon introduction : « Le système immunitaire et l’endométriose ».

D’autres textes récemment publiés en traduction française expliquent la cause de l’endométriose, par les anomalies congénitales (restes embryonnaires) relevant de la mülleriose. Puis il y a les textes abordant en détail la suite logique de cette compréhension scientifique de l’endométriose : le traitement possible par une certaine technique chirurgicale d’exérèse; textes prouvant l’inefficacité des traitements hormonaux et d’autres techniques chirurgicales. Tous ces écrits indispensables sont accessibles en descendant sur cette page (catégorie « endométriose »).

Lire la suite »

« Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose « , par le Dr David Redwine

Dans la catégorie « endométriose » vous pourrez lire les versions françaises de textes du Dr David Redwine, publiées avec sa permission : les traductions de 2011 (dont l’incontournable « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne »), puis celles postées récemment qui critiquent la théorie du reflux menstruel, définissent les anomalies congénitales relevant de la mülleriose et de la métaplasie embryonnaire comme causes de l’endométriose. Sans oublier les textes critiquant d’autres dogmes tels que la défaillance du système immunitaire. La suite de la démolition des dogmes fondateurs du cercle vicieux de pseudo-traitements médicaux et chirurgicaux inadaptés et inefficaces consiste logiquement à tirer les conséquences pratiques cliniques de la redéfinition scientifique de l’endométriose. La conséquence la plus importante étant de traiter la maladie, et non pas les symptômes, selon le seul traitement cohérent avec la science et efficace: l’exérèse radicale conservant les organes, validée par l’examen anatomopathologique des pièces opératoires.

Je traduis ici deux textes et un fragment écrits par le Dr David Redwine, en laissant de côté des aspects du système de santé états-uniens différents de celui français. Le premier s’intitule « Pourquoi la chirurgie de l’endométriose est-elle si difficile ? » (Why is endometriosis surgery so challenging?, sur le site Endopaedia qui rassemble les conceptions de David Redwine en libre accès). Le deuxième s’intitule « Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose ». Son original en anglais se trouve sur cette page d’Endopaedia : Embracing the challenge of complete excision surgery, the gold standard of endometriosis treatment.

Lire la suite »

« Traitement de l’endométriose : pour une meilleure approche ». Texte du Dr David Redwine sur la chirurgie d’exérèse

Dans la catégorie « endométriose » du blog Pharmacritique, je traduis et publié des textes du Dr David Redwine depuis 2011. Avec son aimable permission. Je fais connaître ses conceptions depuis le début de mes activités, en 2002-2003, et n’ai jamais contribué à diffuser les dogmes ni à alimenter l’industrie de l’endométriose. L’information doit être disponible en libre accès.

Après mon coup de gueule en guise d’introduction, vous trouverez la traduction d’un autre texte du Dr David Redwine, intitulé « Traitement de l’endométriose: pour une meilleure approche ». Ce pionnier de la description correcte de l’endométriose (avec les formes dites « atypiques et pourtant majoritaires mais laissées en place faute de connaissances) y rappelle les questions essentielles sur la cause de l’endométriose par des anomalies congénitales relevant du registre de la mülleriose, puis explique les conséquences directes. L’endométriose n’est pas liée aux règles. Elle n’est ni chronique, ni progressive / invasive, ni incurable, et il n’y a donc nul besoin de supprimer les règles par des médicaments.

Lire la suite »

Mon alerte officielle de 2007 sur les pratiques françaises délétères et les effets indésirables des médicaments traitant endométriose, fibromes, puberté précoce, cancers, infertilité…

Les textes sur l’endométriose sont accessibles par la liste des catégories (colonne de droite ou bas de page, en descendant sur cette page).

Je me suis formée depuis la fin des années 90 sur l’endométriose ; devenue invalide à cause d’Enantone et avec un parcours très proche de celui de toute femme ayant une endométriose sévère non diagnostiquée puis subissant beaucoup d’interventions, y compris de la chirurgie lourde; ayant trouvé beaucoup d’informations indispensables à l’étranger (par mes recherches et en travaillant depuis le début des années 2000 avec des personnes et organisations de sept pays), j’ai décidé d’apporter toutes ces informations en France aussi, d’en parler partout, en libre accès.

Sur l’endométriose vue dans toutes ses dimensions mais aussi sur les effets indésirables des médicaments à l’efficacité jamais prouvée mais largement prescrits car promus au moyen de fraudes, lobbying et conflits d’intérêts, aussi dans d’autres maladies. Cela est devenu mon principal combat, avec l’essai de donner des outils de compréhension et connaissance sur toutes les tares du système de santé. La liste de catégories donne une idée des sujets abordés dans les 800 articles (et continués parfois dans les commentaires).

Après une exposition de l’absence totale d’information au début des années 2000 et l’évocation rapide de mon engagement, je reprends l’une des longues lettres détaillées par lesquelles j’ai été lanceur d’alerte auprès des autorités sanitaires. J’évoque brièvement les résultats obtenus et la façon dont ces alertes ont été (mal) reprises.

Lire la suite »

Endométriose, traitements, psychanalyse et hystérie : débat Dr Jean Belaisch – Elena Pasca

La polémique entre le Dr Jean Belaisch et moi a eu lieu en partie dans les commentaires de cet article, paru sur l’ancien blog Pharmacritique le 17 juillet 2011: « Endométriose : campagne contre la psychologisation, le traitement médicamenteux empirique et la chronicisation. Texte du Dr David Redwine sur les tortures psychologiques infligées aux femmes ».

Ce texte est une suite de mon opposition, depuis 2003, aux pratiques thérapeutiques chronicisantes et aux propos sexistes, misogynes et gynophobes dans la médecine française, sous influence surtout de la religion et de son avatar d’apparence laïque et progressiste, pour mieux soumettre les femmes : la psychanalyse. Ces aspects sont abordés à nouveau et sur plusieurs dizaines de pages dans le chapitre dédié de mon livre en libre accès sur l’endométriose, mis à jour jusqu’en février 2018.

La controverse entre le Dr Jean Belaisch et moi porte au départ sur la psychologisation, puis sur l’ensemble des traitements de l’endométriose, évoqués en détail, références à l’appui, dans les échanges qui ont eu lieu en juillet et août 2011 et qui sont toujours d’actualité. Les échanges ont continué bien au-delà. Le Dr Jean Belaisch, dont l’influence et les moyens d’action ont été fortement impactés par mes critiques, est allé jusqu’à m’appeler chez moi pour se plaindre et tenter de me faire changer d’avis. J’en parlerai ailleurs. Une fois que son influence a été contrecarrée, même EndoFrance a fini par retirer, en 2012 (!) les textes écrits par Jean Belaisch, seul ou avec son gendre, le Dr Jean-Pierre Allart, et effacer son nom du site.

Lire la suite »

Le livre de Anne Steiger « Une araignée dans le ventre » reprend de façon erronée mon travail sur l’endométriose. Deux parcours et combats différents, voire opposés

Ce texte est un copier / coller (par transfert automatique) de celui publié le 9 mars 2018 sur l’ancien blog Pharmacritique, hébergé par 20 minutes jusqu’au 31 décembre 2019.

La justice aura à se prononcer sur la façon dont Anne Steiger s’est servie de mon travail écrit, la plupart du temps sans me citer, ainsi de tout ce que je lui ai expliqué de vive voix, évoquant tous les sujets qu’elle a ensuite transposés, avec un résultat stupéfiant d’erreurs partout, dans le livre « Une araignée dans le ventre. Mon combat contre l’endométriose ». Livre relu par Marie-Rose Galès et Amandine Magnard et publié, sans relecture scientifique ni vérification des sources, par Émilie Barian des Éditions Autrement. Malgré mes mises en garde.

A part les témoignages, le livre de Anne Steiger est une sorte de version vulgarisée de mon travail, mais erronée au point qu’il soit difficile de trouver des paragraphes corrects.

Anne Steiger utilise, la plupart du temps oubliant de me citer comme source, mes analyses originales, mes choix, l’ordre logique des dimensions à aborder d’une façon qui m’est propre, beaucoup de mes références (telles que revues par moi)… C’est à l’opposé de tout ce qu’elle croyait et affirmait auparavant.

Lors du deuxième RV, en juin 2017, elle reconnaissait à nouveau son ignorance en matière de santé : « de toutes façons, je ne comprends rien à tout ça »; ce qui était évident dans ses remarques et questions.

Lire la suite »

« Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne » par le Dr David Redwine. En finir avec les préjugés de maladie des règles, chronique, incurable et à médicamenter

En juillet 2011, j’ai posté sur cette page la traduction d’un texte du Dr David Redwine que tout le monde devrait lire: Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne. Précédé par un exposé détaillé de mon approche de l’industrie de l’endométriose, évoquant quelques-unes de mes batailles depuis le début des années 2000. N’en déplaise à ceux qui s’érigent en lanceur d’alerte, en France, il n’y avait alors que EndoFrance et moi, et nous étions sur des positions divergentes.

Ici, je reposte la traduction du texte du Dr David Redwine, après une première partie dans laquelle j’actualise mes approches.

Tous ces points sont abordés en détail dans mon livre en libre accès, paru en novembre 2016 et mis à jour jusqu’à la mi-février 2018. C’est le fruit de mes enquêtes et batailles depuis près de 15 ans. Mon travail part des aspects techniques abordés par le Dr David Redwine, mais pour aller bien au-delà. J’apporte une approche originale et globale sur le business de l’endométriose et sa chronicisation, ainsi que des analyses de détail de ses stratégies, ses discours, ses acteurs et moyens de diffusion et d’influence. Côté médico-pharmaceutique, naturo-holistique, psychanalytique, etc. Sans oublier les traitements et leurs effets indésirables, objet de l’association de victimes AVEAG que j’ai fondée en 2006 et pour laquelle j’ai fait un autre blog.

Lire la suite »

Livre ouvert sur l’endométriose et le traitement par exérèse efficace mais pas rentable. Enquête sur le business de la chronicisation, désinformation, médicamentation à vie, naturopathie, psychologisation, misogynie, associations…

Voir aussi le blog de l’association AVEAG Victimes Enantone, Decapeptyl et autres agonistes GnRH, que j’ai fondée en 2006, ainsi que les textes de la catégorie « endométriose », ceux parus sur les listes et autres supports de mes alertes et enquêtes sur l’endométriose et son business depuis près de 15 ans.

Dernière mise à jour en février 2018. Le texte fait environ 200 pages, en 13 chapitres et avec environ 250 références. Le format blog ne permet pas la pagination habituelle, mais il y a un bouton « recherche ».

TABLE DES MATIÈRES

Introduction

1/ Éléments de la campagne médiatico-industrielle pour entériner la régression thérapeutique qui sera officialisée par la Haute Autorité de Santé

2/ Ablation versus exérèse. Formes d’exérèse et efficacité. L’approche de Horace Roman et du G4 devient norme. Elle minimise les chances de succès de la chirurgie, maximise ses risques et les effets indésirables des médicaments à l’efficacité non prouvée

Lire la suite »