« Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose », par le Dr David Redwine

Dans la catégorie « endométriose » vous pourrez lire les versions françaises de textes du Dr David Redwine, publiées avec sa permission : les traductions de 2011 (dont l’incontournable « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne »), puis celles postées récemment qui critiquent la théorie du reflux menstruel, définissent les anomalies congénitales relevant de la mülleriose et de la métaplasie embryonnaire comme causes de l’endométriose. Sans oublier les textes critiquant d’autres dogmes tels que la défaillance du système immunitaire. La suite de la démolition des dogmes fondateurs du cercle vicieux de pseudo-traitements médicaux et chirurgicaux inadaptés et inefficaces consiste logiquement à tirer les conséquences pratiques cliniques de la redéfinition scientifique de l’endométriose. La conséquence la plus importante étant de traiter la maladie, et non pas les symptômes, selon le seul traitement cohérent avec la science et efficace: l’exérèse radicale conservant les organes, validée par l’examen anatomopathologique des pièces opératoires.

Je traduis ici deux textes et un fragment d’un troisième, écrits par le Dr David Redwine, en laissant de côté seulement les aspects du système de santé états-uniens différents de celui français. Le premier s’intitule « Pourquoi la chirurgie de l’endométriose est-elle si difficile ? » (Why is endometriosis surgery so challenging?, sur le site Endopaedia qui rassemble les conceptions de David Redwine en libre accès). Le deuxième s’intitule « Relever le défi de l’exérèse chirurgicale complète, le gold standard du traitement de l’endométriose ». L’original en anglais se trouve sur cette page d’Endopaedia : Embracing the challenge of complete excision surgery, the gold standard of endometriosis treatment.

Lire la suite »

« Traitement de l’endométriose : pour une meilleure approche ». Texte du Dr David Redwine sur la chirurgie d’exérèse

Dans la catégorie « endométriose » du blog Pharmacritique, je traduis et publie des textes du Dr David Redwine depuis 2011. Avec son aimable permission. Je fais connaître ses conceptions depuis le début de mes activités, en 2002-2003, et n’ai jamais diffusé les diverses mystifications omniprésentes. Jamais alimenté l’industrie de l’endométriose, non plus. Sur ce sujet comme sur les autres traités sur Pharmacritique, j’ai toujours appliqué mes impératifs: apporter l’information en français aussi, la donner en libre accès, donner des outils de compréhension pour l’empowerment et le choix éclairé de chacun. Mais aussi mener des campagnes contre les positions théoriques des organisations et leaders d’opinion et leurs pratiques préjudiciables pour les malades.

Après mon coup de gueule en guise d’introduction, vous trouverez la traduction d’un autre texte du Dr David Redwine, intitulé « Traitement de l’endométriose: pour une meilleure approche ».

Ce chirurgien états-unien de réputation internationale, que je présente en détail dans plusieurs textes, est aussi un pionnier de la description correcte de l’endométriose, particulièrement sur les formes dites « atypiques » qui sont pourtant majoritaires. Faute de connaissances, les chirurgiens ne les identifient pas comme étant de l’endométriose; ils les laissent donc en place, ce qui explique une bonne partie des douleurs.

Lire la suite »

Non, la cause de l’endométriose n’est pas le reflux menstruel à la Sampson! Le Dr David Redwine démonte l’origine du cercle vicieux de pseudo-traitements

Avec l’aimable permission du Dr David REDWINE, j’ai déjà traduit et publié deux textes en 2011 : l’un contre la psychologisation et l’autre, très synthétique et que tout le monde devrait lire, intitulé « Redéfinir l’endométriose à l’âge moderne ». Voici la traduction française de trois textes accessibles sur son site plein d’informations: Endopaedia.

La présentation de son parcours, que je complèterai plus tard par les livres, est suivie de deux textes critiquant la désinformation dans laquelle nous sommes maintenus quant à la cause de l’endométriose, qui serait le reflux menstruel tel qu’il a été théorisé par le Dr John Sampson en 1926. Suivront, dans plusieurs articles, des traductions de textes sur la cause réelle de l’endométriose, par mülleriose / restes embryonnaires et métaplasie coelomique.

J’explique moi aussi depuis près de 20 ans, et en appliquant tout cela à l’endobusiness français et européen, pourquoi beaucoup tiennent à cette théorie, qui est le fondement de toute l’industrie de l’endométriose, de sa chronicisation et marchandisation. Voir les textes de la catégorie « endométriose », en descendant sur cette page, ceux parus sur le blog de l’association de victimes AVEAG, mais surtout mon « livre ouvert ».

Lire la suite »