Le blog Pharmacritique ferme le 31 décembre et déménage vers WordPress

« 20 minutes » ferme la plate-forme de blogs. Malheureusement, cette plate-forme n’a pas intégré le script permettant d’exporter directement et facilement les contenus vers un autre support.

J’ai fait faire une archive de l’ensemble des fichiers et essaie un transfert des contenus vers un nouveau blog, Pharmacritique.com, hébergé (en formule payante) par WordPress. Il ne contient que des fragments en copier/ coller, car je suis en train d’apprendre à utiliser les fonctionnalités.

https://pharmacritique.com/

Lire la suite »

Marketing, « médecins sous perfusion » financière, trou de la Sécu… UFC-Que choisir (suite)

Voici un article de Rouba Naaman, paru sur le site Novethic fin janvier. L’auteure commente l’étude et les communiqués d’ »UFC-Que choisir » et souligne des aspects intéressants de l’étude sur les cinq classes de médicaments dont les prescriptions ont été passées au crible. L’article contient aussi des commentaires de quelques dirigeants de l’association de consommateurs ainsi que de certains représentants des laboratoires pharmaceutiques et du syndicat de ces derniers, le LEEM. C’est ironique… A voir la grande solidarité entre les firmes et les médecins dès que quelqu’un pointe un doigt accusateur… Il n’y a que des innocents…

Lire la suite »

L’argent des firmes crée conflits d’intérêts et irrationalité des soins. Constat d’UFC Que choisir sur la médecine-commerce

Le 15 janvier 2008, l’UFC Que choisir, association de défense des consommateurs, a publié les résultats de son étude intitulée « Prescriptions de médicaments : Des prescriptions irrationnelles, un constat confirmé par la Cour des Comptes », dont nous reprenons le texte intégral. L’association rappelle ses propres analyses tout en rendant compte de la parution de deux rapports alarmants en matière d’information médicale et de filière du médicament, les deux complètement dominées par l’industrie pharmaceutique : le rapport de la Cour des Comptes, paru en septembre 2007, et celui de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales), paru en octobre). On peut voir dans l’irrationalité des prescriptions – donc d’une bonne partie des soins – l’un des symptômes de cette liberté sans limites du médecin que nous évoquions dans la note précédente. Sans parler des conflits d’intérêts, véritable coeur du problème…

Lire la suite »