« Les Médicamenteurs » sur l’opacité de l’évaluation et de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments: extraits vidéo

Voici quelques courts extraits, montés par Rue 89, du documentaire « Les Médicamenteurs« , présenté par Pharmacritique dans la note « Les médicamenteurs: enquête sur l’influence du lobby pharmaceutique, marketing acharné, désinformation, conflits d’intérêts…« . Note dans laquelle vous trouverez un extrait vidéo plus long et des explications et des liens permettant d’approfondir les questions évoquées dans le film.

La problématique de ces extraits-ci est celle décrite en détail dans notre note « Progrès thérapeutique nul en 2008, dit Prescrire. Multiples critiques des procédures d’AMM responsables de l’inflation de médicaments mal évalués« . (AMM veut dire autorisation de mise sur le marché). A la fin de ces extraits du film et après Philippe Even et Bruno Toussaint, Gilles Bouvenot, président de la Commission de transparence de la Haute autorité de santé (HAS), souligne lui-même que, sur la centaine de médicaments soumise à l’évaluation de la HAS chaque année, les vraies innovations qui apportent un certain progrès thérapeutique se comptent sur les doigts d’une main. Tout le reste, ce sont des copies à peine modifiées de molécules anciennes – appelées « me too » ou « suiveurs » – ou d’autres pseudo-inventions bénéficiant uniquement à l’industrie pharmaceutique, pas à la santé. Les nouveaux médicaments sont présentés comme des révolutions par un marketing tout-puissant, ce qui entraîne une explosion des prix. Avec la complicité des autorités sanitaires qui octroient des autorisations de complaisance, sans véritable analyse des rapports coût/efficacité et bénéfice/risques.

Elena Pasca

3 réflexions sur “« Les Médicamenteurs » sur l’opacité de l’évaluation et de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) des médicaments: extraits vidéo

  1. Faire de l’argent avec notre santé me fait vraiment croire que notre monde cours à sa perte!
    [lien publicitaire supprimé par Pharmacritique. Ne le prenez pas mal, ça n’a rien de personnel].

    J'aime

  2. J’ai regardé quelques minutes ce documentaire. Je le trouve très impartial , on surfe encore sur la vague du sensationnalisme ou des reportages « contestataires » (j’espère que vous voyez ce que je veux dire lol)
    En tout cas, osé affirmer que 2 verres de vins sont aussi efficace qu’un comprimé de plavix je trouve cela dangereux et d’une désinformation totale (encore faire la comparaison avec l’asprine je veux bien etc..) . Nombreuses sont les personnes ayant fait un infarctus qui prennent ce traitement (associé à d’autres ttt bien sur) , je serais curieuses de savoir dans quel état elles seraient si elles prenaient uniquement 2 verres de vins!

    J'aime

  3. Ce documentaire est didactique. A chacun de trouver ailleurs les autres informations qui lui conviennent.
    Quand le type parle des deux verres de vin, il provoque volontairement.
    Moi je dirais que des oméga 3 à bonne dose diminuent les récidives d’infarctus de – 50 à moins 70% (étude de Lyon, Lancet 1994, circulation 1999). Et avec une nourriture équilibrée, le traitement coûte… le prix de la nourriture.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s