Hermaphroditisme animal grâce à Monsanto, l’industrie pharmaceutique, chimique et agro-alimentaire…

Très heureuse d’avoir accouché, la maman poisson demande : « est-ce un garçon ou une fille ? » Et la sage-femelle lui répond : [C’est un miracle !] « Les deux en fait ! Avec tout ce qu’il y a dans l’eau de nos jours »… L’auteur de la caricature n’est pas si loin du réel: on a bel et bien constaté l’apparition de poissons hermaphrodites, ayant à la fois des testicules et des ovaires… Sans parler de l’explosion des maladies endocriniennes (endométriose, cancers hormonodépendants, hypospadias, infertilité féminine et masculine, puberté précoce, etc.), à cause de tous les toxiques qui interfèrent avec le fonctionnement du système neuroendocrinien humain. Les substances les plus connues sont les désorganisateurs/ perturbateurs endocriniens (« endocrine disrupters »), tels les pesticides, le bisphénol A, les dioxines, les phytoestrogènes, les parabènes et phtalates, les hormones dans la nourriture des animaux et celles consommées en trop grande quantité par les humains (traitement de la ménopause, etc.) et qui se retrouvent dans la nature.

Lire l’introduction de Greenfacts sur les perturbateurs endocriniens appelés aussi « substances à action endocrine ».

Voir aussi les autres articles de la catégorie « perturbateurs endocriniens, bisphénol A, phtalates, parabènes… » (Elena Pasca)

bfd8df8f364fb57f53da11dddef15dfc.jpg

Une réflexion sur “Hermaphroditisme animal grâce à Monsanto, l’industrie pharmaceutique, chimique et agro-alimentaire…”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s