L’industrie pharmaceutique, le LEEM, l’éthique et les tiques

1172739656.jpg

 

Ce « programme social » facilite le R & D: recherche et développement, qui donnera le prochain médicament révolutionnaire. Il faut s’entourer de précautions, ne pas se laisser perturber par des principes, car l’éthique pourrait dégonfler les délicats processus bio-endocrino-chimiques qui s’y déroulent.

Comment ne pas ironiser lorsqu’on entend parler des « codes de déontologie » et autres « chartes d’éthique » volontaires (sic) et qu’on lit en même temps des nouvelles régulières de scandales de corruption et de conflits d’intérêts, de cadeaux et autres « programmes sociaux » (sic) offerts dans les palaces de luxe où se déroulent les formations médicales continues?

 

Dessin: CartoonStock.com

 

A regarder en continuité avec nos notes:

 

Le LEEM : marche arrière toute, lorsqu’il s’agit de passer des beaux discours à la pratique et de mettre la main à la poche. Vous avez dit éthique ?

  

Le LEEM se soucie de l’éthique !! L’industrie pharmaceutique annonce un code européen de déontologie

 

 

Elena Pasca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s